Une question ? Un problème ? Notre FAQ est là pour vous aider !

De par votre participation à un examen via un centre de formation partenaire, vous êtes d’accord que vos données pour la/les formation(s) pour laquelle/lesquelles vous avez réussi, seront reprises dans notre base de données. Ceci a pour but de donner la possibilité aux employeurs/donneurs d’ordre de vérifier si vous disposez des qualités (de sécurité) nécessaires pour une certaine fonction/tâche. Si l’employeur/donneur d’ordre ne peut pas contrôler ceci, il y a la possibilité que l’accès au travail ou le site soit refusé.

Concrètement, le site CVérifié a pour objectif de permettre la vérification d’un numéro de diplôme, du nom d’une personne diplômée ou de la validité d’un diplôme attestant de qualifications spécifiques. Pour les donneurs d’ordre et les entreprises sous-traitantes , la mention dans notre base de données des diplômes constitue une preuve de ce que le travailleur est titulaire d’un diplôme valide.

La base de données peut être consultée pour :

•  En qualité d’employeur, vérifier que l’un de vos travailleurs ou candidats travailleurs est bien titulaire d’un diplôme spécifique, et que ledit diplôme est valide ;
•  En qualité de donneur d’ordre, vérifier que les travailleurs des entreprises sous-traitantes qui viennent effectuer des travaux chez vous sont bien titulaires d’un diplôme valide ;
•  En qualité de (futur) travailleur, prouver que vous êtes titulaire d’un diplôme valide.
•  En qualité d’auditeur , vérifier si les employés de l’entreprise certifiée sont en possession d’un diplôme valide.

La durée de vérification d’un CV dépend du nombre d’expériences et des diplômes à vérifier.  Nous sommes aussi dépendants de la disponibilité des interlocuteurs nécessaires. La durée commence à partir du moment où le propriétaire du profil donne son accord. Pour un CV standard, nous avons une moyenne de 3-4 jours ouvrés.

La liste des diplômes vérifiés dépend du secteur d’activité. Pour le lancement du projet, nous avons noué principalement des partenariats en sécurité et/ou dans le BTP. Contactez notre équipe pour plus d’informations.

Nous pouvons analyser les diplômes pour que vous connaissiez l’équivalence dans votre pays.
Pour cela nous sommes en relation avec des organismes spécialisés qui permettent d’obtenir l’information rapidement. Toutefois, cela fait l’objet d’une tarification spécifique. Notre équipe sera ravie de vous aider. N’hésitez pas à nous contacter.

C’est un droit du candidat de refuser la vérification. Notre expérience montre que, à de rares exceptions, un candidat qui refuse une vérification de son diplôme/certification a généralement des informations mensongères dans son CV…

Cela dépend de votre volonté. Si vous le souhaitez, nous pouvons conserver votre anonymat. Certains de nos clients préfèrent cette discrétion, tandis que d’autres clients préfèrent au contraire être transparent.

Nous recherchons exclusivement des informations professionnelles. En aucun cas nous collectons des informations personnelles. Si au cours de la vérification, nous obtenions des informations personnelles, nous n’en tiendrions pas compte et celles-ci ne figureraient pas dans notre rapport.

Nous demandons systématiquement l’accord de la personne dont le profil est contrôlé avant d’effectuer une recherche. La loi française stipule ceci à l’article (art L. 1221-8-et L.1221-9 du code du travail) : L’entreprise qui a recours à la vérification de diplômes et de parcours professionnels a l’obligation d’en informer le candidat. De plus la CNIL précise qu’une recherche ne peut se faire à l’insu du candidat.

Nous respectons rigoureusement le cadre légal du contrôle d’un parcours, dans l’intérêt de tous : le vôtre et celui du candidat

Nous ne pouvons que le conseiller. En effet, dans certains domaines, en cas de problème ou d’accident, la responsabilité de l’employeur pourrait être engagé s’il n’a pas vérifié correctement les compétences et les certifications de l’employé.

Depuis la loi du 31 décembre 1992, la justice considère que l’employeur a le droit et le devoir de vérifier les informations présentes sur les CV. S’il ne le fait pas, c’est lui qui est en tort.

Cependant les méthodes et les pratiques du recueil d’informations sont encadrées par le Code du travail. (Articles L1221-6 L1221-7 et L1221-8 et L1221-9 du code du travail)

Cela dépend du cas. Si l’employeur n’a pas vérifié une qualification qui a été passée sous silence, cela ne constitue pas un motif de résiliation immédiate. En cas de mensonge avéré, il s’agit d’analyser les conséquences sur le travail, dans ce cas nous conseillons de se rapprocher de juristes compétents sur le domaine concerné.

Dès que vous êtes partenaires, vous pouvez utiliser l’ensemble des logos. Nous vous fournirons un “pack” de communication que vous pourrez utiliser dans vos différents supports.

Non! Le service est totalement gratuit pour les centres de formation.
Entreprises ? Choisissez votre abonnement !
Centres de formation ? Enregistrez-vous gratuitement !